e-learning en Identitovigilance

> Utilisez bientôt l’e-learning du CCECQA sur l’Identitovigilance

Les erreurs d’identité sont une menace pour la sécurité des soins. Elles sont fréquentes en France et dans les autres pays. Si les erreurs d’identité sont connues des soignants, il est difficile d’en connaître la fréquence, car elles sont sous-déclarées, et tous les professionnels d’un service peuvent ne pas avoir détectés la survenue d’une erreur d’identité. Les conséquences peuvent être très graves, et entraîner la mise en jeu du pronostic vital, voire le décès de l’usager.

 

 

Les causes de ces erreurs d’identité sont multifactorielles. Elles surviennent dans le système hypercomplexe du parcours de soins de millions d’usagers chaque année. Certaines situations à risques sont bien identifiées : les usagers ayant des problèmes de communication, les situations d’homonymie, l’absence de pièce d’identité, l’usurpation de la carte vitale, les chambres à deux lits… Les règles régissant l’identification primaire (identification de l’usager à son arrivée dans l’établissement) et l’identification secondaire (identification de l’usager avant tout soin) existent, mais ne sont pas toujours bien utilisées. Complexité des procédures, méconnaissance des règles, dilution des responsabilités, manque de temps ou désir d’aller vite, faux sentiment de sécurité envers les collègues ou l’organisation, informations erronées données par les usagers eux-mêmes se combinent selon diverses modalités, avec des conséquences plus ou moins importantes.

 

Le processus d’identification est donc un élément-clé de la sécurité des soins, tout au long du parcours de soins. C’est un enjeu important pour le déploiement des politiques nationales de santé et notamment de la feuille de route du numérique en santé. Identifier un usager pour pouvoir partager ses données de santé doit se faire de la même façon par tous les professionnels de santé concernés par sa prise en charge. Le référencement par l’identifiant national de santé (INS) est devenu obligatoire à partir du 1er janvier 2021 pour les établissements de santé.

 

Le CCECQA, dans le cadre d’un appel à projet de l’ARS, va proposer au mois de mai 2021 un e-learning sur l’identitovigilance, à destination des professionnels de l’ensemble des établissements de santé et médico-sociaux de Nouvelle-Aquitaine, ainsi qu'aux étudiants des formations médicales et paramédicales.

 

Constitué de 4 modules de 45 mn à 1 h environ, il est axé en priorité sur l’amélioration les pratiques de l’identification secondaire, c’est-à-dire au moment des soins. Les deux premiers modules seront mis d’abord en ligne. Basé sur des études de cas, des exercices, des témoignages, des retours d’expérience, les objectifs sont de :

  • Comprendre le système de l’identitovigilance et ses enjeux ;

  • Définir la bonne identification d'un usager (traits stricts et complémentaires, identifiant national de santé (INS)…) ;

  • Connaître les situations à risque d’erreur d’identité ;

  • Savoir réagir en cas de difficultés d’identification ;

  • Mettre en place des barrières opérationnelles afin de sécuriser l’identification (prévention des erreurs, récupération, atténuation).

 

Le module 3 concernera l’organisation de l’identitovigilance et les indicateurs, le module 4 l’implication des usagers.

Cet e-learning sera gratuit.