Contention et isolement en psychiatrie : agir pour un moindre recours

Comment poursuivre l’amélioration des pratiques de moindre recours aux mesures d’isolement et de contention dans le cadre des soins psychiatriques sans consentement ?

L’ensemble des 22 établissements de Nouvelle Aquitaine habilités à prendre en charge des patients sous contraintes sont invités à participer à cette démarche.

 

Une problématique présente depuis plusieurs années

Les mesures de contention et d’isolement dans les établissements hospitaliers spécialisés en psychiatrie font l’objet, depuis plusieurs années, de débats à la fois éthiques, cliniques, juridique et maintenant judiciaire.

Depuis le 22 janvier dernier, la durée des mesures est encadrée, obligeant les établissements à saisir le juge des libertés et de la détention au terme de délais redéfinis.

 

Une dynamique enclenchée au niveau régional

Parallèlement aux débats législatifs, en 2021, l’Agence Régionale de Santé a initié un travail sur la réduction des mesures d’Isolement et Contention.

Après que quatre groupes de travail aient rendu leurs propositions, l’ARS a missionné le Ccecqa pour accompagner les 22 centres hôspitaliers de la région dans cette dynamique régionale d’amélioration de la prise en charge de ces patients.

Le 14 décembre dernier, l’ARS a réuni les établissements concernés.

Objectif : transmettre un état des lieux sur les rapports annuels établis dans la région (étude présentée par l’Observatoire Régional de la Santé), identifier des initiatives concourant à la réduction des mesures contentives et présenter la démarche du Ccecqa.

Un axe de travail pour trois ans.

Pour cette année, nous proposons aux établissements d’embarquer pour :

  • Un audit organisationnel qui puisse donner aux directions qualité un premier aperçu des chantiers à aborder
  • Des communautés de pratique, sur des thématiques transversales (formations, flux d’informations avec les juges, systèmes d’information, rex des premières saisines…)
  • Des visites apprenantes
  • Une rencontre régionale annuelle en lien avec l’ARS et l’ORS

Ces différentes modalités devraient permettre aux "référents contention et isolement" d’animer une démarche en interne, de manière pertinente.

 

Contact : martine.jourdain-bernard@ccecqa.asso.fr