Relation EHPAD/Famille

> COVID : Un dispositif pour désamorcer les conflits dans les ESMS est lancé en Nouvelle-Aquitaine

 

À la demande de la Direction générale de l’ARS Nouvelle-Aquitaine dans le cadre du Dispositif d’Appui lié à l’épidémie du COVID, l’association France Alzheimer et maladies apparentées et l’ERENA animeront une cellule d’écoute et de dialogue éthique. Cette cellule, à destination des familles et des établissements, vise à désamorcer les conflits et rétablir le dialogue parfois rompu à l'occasion de la difficile gestion de la crise sanitaire.

 

Des tensions sont apparues depuis le début de la crise sanitaire dans les Ehpad concernant la conduite à tenir à l’égard des résidents vivant avec une maladie neuro évolutive, tant sur l’organisation des visites que sur la difficulté de rejoindre la personne sans le contact physique et avec un masque. De nombreux questionnements éthiques ont surgi, alors que les directions d’Ehpad peuvent se retrouver seules face à leurs responsabilités, et que les familles éprouvent incompréhension et sentiment d’abandon de leurs proches.

Faut-il interdire à la famille de toucher son proche lors de la visite ? Faut-il lui aussi interdire de retirer le masque quand elle vient le voir ? La présence d’un membre de l’Ehpad lors de la visite, jusque dans la sphère privée de la chambre, est-elle nécessaire ?... Les problématiques éthiques existent. Elles sont nombreuses.

 

 

                   

 

 

C’est pourquoi l’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine a proposé de créer une cellule d’écoute et de dialogue éthique, une initiative inédite en France. Elle sera animée par l’Espace de réflexion éthique de Nouvelle-Aquitaine (ERENA) et par l’association France Alzheimer.

Cette cellule vient de se mettre en place. Elle peut être saisie par les familles et par les Ehpad à chaque fois que surgissent des tensions. Il s’agit d’écouter les souffrances des familles, les interrogations des directions d’établissements et des équipes, les explications de tous les intervenants, afin de réfléchir ensemble, d’essayer de trouver un consensus, et de désamorcer les conflits toujours préjudiciables aux personnes malades, tout en prenant en compte l’importance de la sécurité sanitaire et celle des risques psychiques des résidents.

 

Comment ça marche ?

 

Les familles et les Ehpad peuvent saisir la cellule d’écoute et de dialogue éthique par téléphone au 05 49 44 40 18 ou par courriel sur erena.poitiers@chu-poitiers.fr.

L’ERENA et France Alzheimer organisent des entretiens, de préférence téléphoniques, avec tous les intervenants concernés, sans la présence de l’ARS. Elles remettront ensuite un relevé des discussions à l’ARS Nouvelle-Aquitaine, en espérant que ces entretiens auront permis d’aboutir à un consensus.

 

Découvrir l'article Hospimédia du 30 Octobre 2020 à ce sujet